top of page
Fleurs

Les UNIVERSITÉS
de la BIODIVERSITÉ

Bienvenue 
aux UB

logo.png

6ème édition des Universités de la biodiversité
L'arbre et les forêts

vendredi 20 septembre 20

Cette année 2024 nous mettons à l’honneur le thème « de l’arbre et des forêts »
avec 6 temps forts de juin à novembre 2024.

Nous proposons une journée de conférences le vendredi 20 septembre 2024 à l’auditorium
du Palais des Congrès de Rochefort. Nous réunissons environ 250 personnes sur la journée.

Après un constat sur les superficies occupées par les bois et les forêts, le régime juridique
(publique et privé), des divers usages économiques (filière bois, énergie, construction)
et écologiques des forêts (stockage du carbone, régulation du climat, infiltration de l’eau,
habitat pour la biodiversité ....) nous aborderons les enjeux de préservation de l’arbre et les forêts.

Que ce soient les combats pour préserver les forêts primaires dans le monde, ceux pour protéger la biodiversité en France ( lieu le bien être, de ballades, ou de chasse aux petits et grands gibiers) et ceux engagés par les territoires de protection face à aux sécheresses.

Nous aborderons l’impact du changement climatique, les incendies dans notre département en mettant en avant les actions réalisées par la voix de jeunes éco-délégués, par l’OFB, l’ONF, le SDIS17.

Nous terminerons sur une note d’espoir celle d’une société renaturée.

Nous vous annonçons déjà des intervenants de talent :

  • Laurent Tillon, biologiste ingénieur forestier à l’Office National des Forêts et auteur de nombreux ouvrages.

  • Marc Mortelmans journaliste, réalisateur et créateur de podcasts sur le monde vivant a accepté notre invitation. voir les podcast du vivant Baleine sous gravillon

  • Émilie Baruccant anthropologue spécialisée dans les peuples autochtones d’Amazonie a répondu positivement à notre invitation.

  • Gilles Bœuf biologiste notre fidèle parrain et Denis Cheissoux journaliste à France Inter animeront cette séquence.

 

Nous terminerons la journée du 20 septembre par un spectacle en plein air « Des Jardins et des Hommes » Spectacle de Patrick Scheyder au piano qui utilise son art et la beauté pour parler d’écologie. Ce spectacle est prévu en partenariat avec la Ville de Rochefort.

 

Nous prévoyons la diffusion d’un film préalablement ou suivant la journée de conférences. En partenariat avec une association locale « Rochefort sur Toile ».

Plusieurs films sont d’ores et déjà évoqués : le film Le Chêne de Michel Seydoux et Laurent Charbonnier ou la Promesse Verte d’Edouard Bergeon ou le film « Arbres et Forêts remarquables » de Georges Feterman Président de l’association ARBRES. Le film sera suivi d’un débat.

Nous envisageons de créer un réseau des libraires dans les villes principales du département La Rochelle, Rochefort et Saintes, avec ceux qui seraient prêts à s’engager durant une semaine à la mise en valeur de livres et ouvrages sur l’arbre et les forêts.

 

Un concours de dessin sur l’arbre auprès d’écoles primaires volontaires. L’exposition aura lieu avant la fin juin 2024 et le meilleur dessin recevra un prix bénéficiant à toute sa classe.

 

En novembre 2024, nous serions intéressés pour participer lors de Novembre Vert à l’organisation d’une plantation d’arbres avec un collectif de jeunes et de collectivités locales de la CARO.

                               

 

                            🌳Plongeons au cœur de l’arbre et des forêts

Nous avons une longue histoire commune avec les forêts.

Au-delà de leur premier rôle de combustion pour nous chauffer, rappelez-vous à l’époque de Colbert, les arbres étaient coupés pour construire des bateaux de guerre ou partir à la conquête du Nouveau Monde. Colbert est à l’origine de la gestion forestière durable, que poursuit aujourd’hui l’Office National des Forêts, car il avait compris qu’une vision à long terme de la valeur économique de la forêt était nécessaire.

Aujourd’hui comment préserver ces zones de bien-être, de biodiversité forestière inestimable, qui forcent l’imagination et les balades enchantées comme dans celle de la forêt de Brocéliande. Qui n’a pas senti l’odeur de la forêt ? les douces mousses, les champignons, ces parterres de feuilles d’automne sont d’une senteur inoubliable. Chaque français vit à moins de 40 km d’une forêt.

Mais ces dernières années nos forêts françaises ont subi des défrichements excessifs, une surexploitation anarchique, ou des maladies ou des ravageurs comme par exemple les scolytes de l’Epicea.

Nous savons qu’en protégeant nos bois et forêts, nous protégeons la biodiversité forestière, la ressource en eau, la régulation des cours d’eau, et la limitation de l’érosion côtière. Avec les océans et les zones humides ce sont de puissants leviers de captation et de séquestration du carbone. Les forêts forment tle 2ème grand puits de carbone après les océans. A lui seul, un grand arbre peut stocker l’équivalent des émissions de CO2 de 5 vols allers- retours à New-York.

La transformation du bois assure des emplois dans nos régions et particulièrement dans les territoires ruraux. Elle crée de la valeur, s’appuie sur nos savoir-faire et appelle à l’innovation.

Nos forêts nous chauffent et le bois constitue la première source d’énergie renouvelable, loin devant le solaire et l’éolien.

Mais sans bruit elles disparaissent, elles subissent les effets du changement climatique, les sécheresses à répétition, les canicules, l’arrivée de nouveaux parasites, les incendies. Nos forêts ne parviennent plus à s’adapter aussi vite que les changements que nous provoquons.

Certaines espèces disparaissent, dépérissent sous nos yeux.

L’adaptation au changement climatique appelle un changement de regard pour reconstituer des forêts sinistrées, enrichir ou repeupler les zones impactées par les incendies par des arbres plus résistants.

Comment les territoires s’emparent-ils de ce sujet ?
La Nouvelle-Aquitaine est la région la plus boisée de France. Avec 3 millions d’hectares de forêt soit 17 % de la

forêt nationale. Les forêts occupent 34 % de la surface de la région. C’est donc l’une des premières régions forestières d’Europe.

Cette forêt a la particularité d’appartenir à plus de 91 % de propriétaires privés (265 000 propriétaires de plus d’un hectare) source IGN.

Des Landes de Gascogne, aux massifs feuillus de la Vienne, la Charente, le Périgord, la Creuse, la Corrèze, aux plateaux du Haut Limousin nous disposons d’une diversité d’espèces, du pin maritime, au chêne, aux épicéas, au châtaignier, au douglas, au hêtre.

Les forêts hébergent 80 % de la biodiversité terrestre, les animaux, les plantes les champignons, les bactéries fournissent des services indispensables à la nature, à la survie de l’homme.

Les milieux et les habitats de la Nouvelle Aquitaine ont été très majoritairement façonnés par les activités humaines et le sont encore aujourd’hui. A côté de l’urbanisation, la région connait des évolutions liées à la déprise agricole et à l’enfrichement. Et plaines agricoles sont souvent caractérisées par des paysages plats avec une faible diversité d’habitats.

Les vieilles forêts constituent un enjeu important de conservation de notre patrimoine naturel comme celle de la hêtraie du Ciron. Le Ciron affluent de la Garonne, forme dans sa partie médiane des gorges ouvertes d’une forêt-galerie de hêtres agréée de 40 000 ans (datation du carbone 14 de charbons collectés dans les sols de la forêt) ce qui en fait une des plus anciennes forêts françaises.

Les menaces qui pèsent sur les forêts sont donc nombreuses et nous avons tous en tête les incendies de 2022 dans les Landes et en Charente-Maritime.

Les attentes des français sur la protection de l’arbre et de la forêt sont donc très fortes.
L’arbre sera la clé d’entrée de cette nouvelle édition des Universités de la Biodiversité. L’arbre ne cache pas la

forêt. L’arbre est le végétal qui caractérise la forêt.

L’arbre est un organisme vivant, qui nait, se développe, grandit, se reproduit. Comme nous il respire, capte le carbone, filtre les eaux pluviales... sa valeur écosystémique est importante et pourtant il est vulnérable face aux incendies, aux sècheresses, ou face à l’invasion de parasites.

L’arbre contribue à relever le défi d’adaptation des villes et villages au changement climatique. Emblème de la nature en ville, l’arbre est de plus en plus en danger par la densification urbaine. Alors, comment découvrir ce vivant, complexe, ce végétal du quotidien de la ville comme de la campagne ?

Comment créer un espace de vie avec les arbres ? concilier urbanisation et conservation, gérer un arbre à risque ? et choisir les essences adaptées à un territoire ? L’arbre est synonyme de diversité biologique. La disparition d’une seule espèce peut entrainer à elle seule 30 espèces animales.

Aborder l’arbre par sa seule fonction systémique, permet de comprendre le fonctionnement de la forêt . Face à ces géants de l’espace et du temps que sont les arbres, la question qui s’impose est la suivante : « quel est leur secret ? »

Réservez vite la date du 20 septembre prochain.

Au plaisir de vous retrouver de plus en plus nombreux.

L'équipe des UB 

Frédérique Tuffnell, Jean-Marie Gilardeau, Michel Métais, Camille Coussy-Vetel, Annie Gilardeau,

Alain Boullet, François Agapit, Virginie Roussellot et Anne Tuffnell.

AFFICHE 6EME EDITION UB 2024.JPG

Livre Blanc des UB 2023
disponible !

Ce livre blanc a pour objet de synthétiser nos travaux, de démontrer l’engagement du territoire et enfin de dégager des préconisations essentielles pour aller vers le « mieux manger », démarche capitale pour la préservation de la santé humaine, mais aussi de tous les écosystèmes.

Nos partenaires
​et 
soutiens

logo_na_vertical_QUADRI_2019.jpg
Logo_Charente_Maritime.svg.png
caro rochefort.JPG
agence-de-leau-adour-garonne_logo.png
fma.JPG

CONTACTEZ-NOUS
les.universite.biodiversite@gmail.com

Forum des Marais Atlantiques - 2 quai au Vivres - 17300 Rochefort  

  • Facebook
  • Twitter
bottom of page